lundi 26 juin 2017

Interview de Louise Caron


Émission La voix au chapitre sur Radio Grille Ouverte

à propos du roman Les rumeurs du Mississippi

Lundi 26 juin 2017

samedi 3 juin 2017

Rencontre-Dédicace

Le Samedi 17 Juin 2017

La Librairie La Porte des Mots

30140 Anduze de 15h30 à 18h00

Lecture- Rencontre-dédicace autour de mon nouveau roman 

vendredi 26 mai 2017

Vidéo de Présentation

Les rumeurs du Mississippi Eds Aux Forges de Vulcain

Interview de l'auteur à la Librairie Mollat





Le mot de l'éditeur


Une des raisons qui m'a amené à publier ce nouveau roman de Louise Caron, après CHRONIQUE DES JOURS DE CENDRE, est l'art consommé du drame que possèdel'auteur des RUMEURS DU MISSISSIPPI. En effet, parallèlement à son travail de romancière, Louise Caron est une dramaturge reconnue et ce sens de la scène transparaît à chaque page de cette enquête. L'écriture est simple, resserrée, de manière à réduire le récit à une série de confrontations fortes entre des personnages trempés - au point que lire ce roman revient souvent pour le lecteur ou la lectrice à dresser, en son for intérieur, les tréteaux d'un théâtre idéal, où s'affrontent des acteurs d'un drame, qui se déploie méthodiquement, implacablement, dans un flux et reflux de l'histoire personnelle à l'histoire d'un pays, l'une devenant alternativement le reflet de l'autre. Très peu de romanciers et romancières savent ainsi faire drame, avec cette foi en la puissance de représentation de la scène. Bonne lecture.

L'incipit

jeudi 25 mai 2017

Nous serons à Avignon à L'isle 80 et à Présence Pasteur

RENDEZ-VOUS À AVIGNON OFF 2017



LUNDI 10 JUILLET 




Je lirai un extrait de ma pièce "LE DERNIER RER" en compagnie de Michel Caron, Christophe Lancia et Danielle Vioux.



Et Michel Caron lira un extrait de son roman.



Lecture de 4 textes par leurs auteurs.

Entrée gratuite (chapeau à la fin de la représentation).



JEUDI 27 JUILLET à 10H15


Voyages d'Auteurs à Présence Pasteur

Lecture de 2 textes dont de larges extraits de LA DERNIÈRE NUIT DE ROSA LUXEMBURG. J'aurais le plaisir de lire avec l'auteur.

Entrée gratuite.





mercredi 24 mai 2017

Sortie officielle de Les rumeurs du Mississippi

Nouvelle publication!
Le nouveau roman de Louise Caron est disponible!


L'HISTOIRE: une journaliste américaine reçoit une lettre d'un détenu qui s'accuse d'un crime. Elle publie la lettre en première page de son journal. Pour sauver un innocent? Pour accuser l'armée américaine, l'ancien employeur du détenu? Pour faire le procès de la politique militaire des Etats-Unis? Pour des motifs moins avouables? Justice, armée, presse: plongez dans un thriller politique étouffant et glaçant.
LE MOT DE L'EDITEUR: une des raisons qui m'a amené à publier ce nouveau roman de Louise Caron, après CHRONIQUE DES JOURS DE CENDRE, est l'art consommé du drame que possèdel'auteur des RUMEURS DU MISSISSIPPI. En effet, parallèlement à son travail de romancière, Louise Caron est une dramaturge reconnue et ce sens de la scène transparaît à chaque page de cette enquête. L'écriture est simple, resserrée, de manière à réduire le récit à une série de confrontations fortes entre des personnages trempés - au point que lire ce roman revient souvent pour le lecteur ou la lectrice à dresser, en son for intérieur, les tréteaux d'un théâtre idéal, où s'affrontent des acteurs d'un drame, qui se déploie méthodiquement, implacablement, dans un flux et reflux de l'histoire personnelle à l'histoire d'un pays, l'une devenant alternativement le reflet de l'autre. Très peu de romanciers et romancières savent ainsi faire drame, avec cette foi en la puissance de représentation de la scène. Bonne lecture.




mercredi 17 mai 2017

Lecture à Avignon OFF 2017

Je lirai un extrait d'un texte en fin d'écriture 

Ce sera chez Chantal Rafanel au théâtre l'Isle 80 le lundi 10 Juillet à 14h30






dimanche 16 avril 2017

Les Pavés de Syntagma

A remporté le PRIX DU PUBLIC dans la maquette de Sévane Sybesma.

au Printemps des Inédits # 4 à Fontenay 

mercredi 8 mars 2017

Une belle critique de la lecture musicale

Lisez le petit billet de Phil. Gaussent


Je cite la fin "Le décor, sobre, était simplement composé du choix judicieux d’une magnifique sculpture de Patricia Denimal, mais aussi d’un piano droit d’où la musicienne Françoise Samarcq accompagna avec sensibilité les paroles des deux comédiens. Une belle réussite pour cette première, d’ailleurs le public ne s’y est pas trompé en saluant la performance par de longs applaudissements… "

mercredi 11 janvier 2017

Prochaine création


Résumé
La pièce se déroule en un lieu unique, l'atelier de Camille Claudel,  le matin du 6 décembre 1905. La veille, une exposition rassemblant des oeuvres majeures de l'artiste a eu lieu, avenue de la Madeleine, dans la galerie d'Eugène Blot. Camille, qui a 41 ans, mène une existence misérable. Elle souffre, depuis plusieurs mois par intermittence, d’un délire de persécution. Depuis l’automne, elle est atteinte d’une bronchite sévère.
Son frère, Paul — alors consul de France en Chine — et plusieurs de ses amis craignent pour sa vie, d'où l'idée de Blot, son galeriste, d'organiser cette "rétrospective". 
Ce matin-là, Paul vient visiter sa sœur pour la raisonner afin de mettre fin à ses folies. Cela fait plus de cinq ans qu’ils ne se sont pas trouvés en tête à tête. 
Ensemble, ils vont évoquer le passé, leurs amours difficiles, discutent d’art, de spiritualité. Paul s’ouvre à sa sœur de ses tiraillements entre sa foi, son besoin de création et ses désirs charnels. Ils tentent de renouer les fils de ancienne complicité mise à mal par la liaison entre Camille et Rodin et par le départ de Paul aux USA puis en Chine. Camille lui fait alors une étrange demande : l'emmener avec lui en Orient. Ce voyage aurait-il le pouvoir de sauver Camille de ses maux ? Paul, dans un élan de tendresse, l’envisage. Il promet de lui écrire, de lui indiquer la date du rendez-vous pour les rejoindre, lui et sa femme, au bateau. 
Camille ne reçut jamais la lettre, fut-elle seulement écrite ? 
Ce qui s'ensuit — et que la pièce n’aborde pas — est connu. La jeune femme meurtrie et déçue continua à s'enfoncer dans son délire jusqu'à la folie et son internement en 1913. 
Pour Paul, la reconnaissance de sa poésie et de son théâtre;  pour elle un enfermement de trente ans en isolement dans un asile psychiatrique. De longues années d’oubli avant que son talent soit pleinement reconnu du public. 


vendredi 28 octobre 2016

Avis de parution du recueil de nouvelles Parties Communes

Le nouveau recueil collectif des éditions Antidata, Parties communes, vient de paraître. 


Il est consacré aux voisins, ceux de l'étage d'en-dessous, du pays d'en face, de la table d'à-côté ou de l'arbre le plus proche.
Y cohabitent les auteurs Laurent Banitz, Benoit Camus, Louise Caron, Guillaume Couty, Anne-Céline Dartevel, Jean-Claude Lalumière, Malvina Majoux, Gilles Marchand, Arnaud Modat, Pascale Pujol, Murielle Renault et Christophe Ségas.


Parties communes
12 nouvelles sur les voisins
170 pages
Pour vous procurer le livre, commandez-le à votre libraire : 11,50 €
Editions Antidata

vendredi 23 septembre 2016

Un week-end de dédicace


Salon du livre Vivre Livre à Saint-Ambroix Gardle 12 et 13 Novembre 2016

 salle du Tremplin de 19h-18h00

















Rencontre-Conférence à la médiathèque de Boisset 
 Autour du Livre le 1er Octobre 2016



Dédicace et rencontre 
le Dimanche 25 septembre 2016
au salon du Livre de Vézénobres.



jeudi 22 septembre 2016

Dédicace au 1er Automne du livre

Salon du livre Samedi 24/9/2016

à Saint Martin de Valgalgues

Espace George Brassens

de 10h00 à 18 h00

jeudi 8 septembre 2016

vendredi 2 septembre 2016

Mes prochaines rencontres-dédicaces

Invitée pour dédicacer mes ouvrages.


Salon du Livre et Bibliothèques De Cèze-Cévennes le 17 septembre, 
1er Automne du livre à St Martin de Valgargues.
Le 25 au salon du Livre de Vezenobres,
Rencontre-Conférence à la médiathèque de Boisset dans Autour du Livre le 1er Octobre : Thème Le lecteur et l'auteur face aux personnages: vision identique ou contradictoire.


lundi 22 août 2016

Nouvelles des textes en chantier


Ecrire pour le théâtre c'est aussi de l'écriture. Une autre écriture qui nécessite la prise en compte de la voix du comédien, 
du rythme de la phrase de la sonorité des mots.


 " A une encablure du Styx"

Cette pièce actuellement en chantier est un questionnement sur les passions- le foot pratiqué à haut niveau et la vie avec une femme -, l'accident qui met fin brusquement à la vie normale et ce qui suit. Qui décide de ce va advenir d'un jeune homme en état végétatif? Le conflit est de taille entre la mère et l'épouse.

Synopsis

Un homme jeune, Matt, footballeur dans un club plein d’avenir, se retrouve tétraplégique et dans un état végétatif après avoir reçu un mauvais coup de la part d’un supporter à la fin d’un match décisif.
La vie d’avant l’accident, Matt nous la livre : sa passion pour le sport, son amour possessif et jaloux pour Cathy son épouse, une folie qui va le pousser à commettre un geste irrémédiable.
Ce qui se passe après l’accident est vécu par Cathy, son épouse, Hélène sa mère et le médecin réanimateur.  
On assiste au conflit entre deux personnalités celles de la Cathy et d’Hélène qui s’opposent sur la décision à prendre concernant Matt, car le cœur  de Matt un an après l’accident continu de battre, il respire sans assistance, mais son cerveau ne répond pas aux stimuli extérieurs.
Faut-il arrêter d’alimenter artificiellement Matt comme le souhaite sa compagne ou le maintenir en vie dans cet état végétatif, sans espoir de récupération, comme le souhaite sa mère. Tout geste pour le conduire à la mort est du domaine de l’euthanasie et en infraction avec la loi.
La médecine peut-elle arbitrer, suggérer, aider les proches comprendre, prendre la décision de cesser les soins, faire davantage ?

mercredi 13 juillet 2016

Première Approche

Une matinée consacrée à un laboratoire de la mise en scène

Au conservatoire d'Avignon 

Mardi 12 Juillet

Le principe, 3 auteurs, trois metteurs en scène, cinq comédien(nes)
Parmi les trois. 

"Comme un parfum d'épices dans mes odeurs de menthe"Louise Caron

Résumé 



Cette pièce est construite comme un tryptique. Ce n’est qu’après avoir ouvert les deux premiers volets que le tout se dévoile

Premier volet, Bagdad en 2007, la ville est en ruines et les morts civils se comptent par milliers. 
NaÏm, artiste pacifique décide de s’engager dans la lutte contre l’occupation américaine, après que son père a été massacré. Sa fiancée Sohrab tente de le dissuader sans y parvenir. Elle va le suivre dans cette lutte armée en dépit de ses convictions. Sa mère essaye de l’en empêcher.

Deuxième volet, changement de continent. Nous sommes en périphérie d’une petite ville pauvre du Sud des USA en 2009, sur le campement d’un cirque.
Miréla, une jeune Rom, trapéziste dans le cirque ambulant familial, rencontre un Homme de main de la Mafia envoyé à la recherche d’un des oncles de la jeune fille, tricheur notoire. Miréla voit dans cet Homme une porte de sortie à sa condition minable. Comment convaincre cet homme de l’emmener loin de là, pour qu’elle accomplisse son destin ? Elle va tenter la séduction, et lui donner rendez-vous le soir après le spectacle au bord du marais.

Le dernier volet réunit tous les personnages. 
L’action se situe devant le ranch de la mère de Niko. Niko est un ancien soldat des Marines rendu psychotique par la guerre. Il est la clé de l’histoire. Le passé s’expose au travers de flash-backs, réalité ou cauchemars dans lesquels résonnent les mots des morts et des vivants. Autour de Niko, Sohrab et Miréla reviennent le hanter chacune à sa manière, femme, tentatrice, destructrice, rédemptrice.
Ce n’est qu’à la toute fin lorsque les pièces du puzzle sont enfin rassemblées que le drame nous est révélé.
Ces destins croisés s’inscrivent bien malgré eux dans la société et l’Histoire majuscule qui les broient.


Dans chaque volet, le personnage d’une mère. 
La mère de Sohrab, qui préfère ses fils, et souhaite à sa fille un mariage traditionnel.
La mère de Miréla, forte en gueule qui doit faire marcher les affaires.
La mère de Niko qui a toujours surprotégé son fils, qui est prête à tout pour couvrir ses pires actions. Quelle est la responsabilité des mères dans la reproduction des schémas établis ?  
































vendredi 17 juin 2016

Les activités Avignonnaises 2016




Je lirai le Dimanche 10 Juillet à 10h00 à Présence Pasteur rue du Pont Trouca, avec Michel Caron de la Cie T2A mon texte Folie, un autre mot pour amour, ma rhapsodie Claudel.


Mardi 12/07 10h00-13h." Amphithéâtre Mozart.
Le Mardi 12, au Conservatoire d'Avignon, amphithéâtre Mozart, sera présenté dans "Première Approche" organisé par les EAT, une mise en espace de ma pièce "Comme un parfum d'épices dans les odeurs de menthe " éditée à La Librairie théâtrale (coll. Ecritures d'Aujourd'hui) Commande en ligne sur le site de l'éditeur.
Cette manifestation permet d'assister aux premières bases de travail entre un metteur en scène et des comédiens qu’il ne connaît pas, quand ces derniers ignorent encore jusqu’au dernier instant le rôle qui leur sera attribué. Une capture à vif pour tous les curieux du théâtre de bout en bout ! Avec la complicité des auteurs concernés et des comédiens qui se prêtent au jeu, il s’agit de donner à voir et à entendre les premiers .



Mise en espace Jean-Luc Palliès metteur en scène avec les comédien(e)s du collectif à Mots Découverts s’en empareront 

vendredi 3 juin 2016

Critique contradictoire sur Parlons Livres

Format Kindle ou E-pub 

Lire les articles par Ramette et Langue Déliée

"L’image de l’escalier qui a été choisi pour la couverture du e-book reflète bien l’idée de marches à gravir, parfois on imagine bien le personnage descendre quelques marches avant de remonter. Quelle porte va-t-elle ouvrir ? Qui se trouve derrière ? Va-t-elle sauter le pas ?
Des vies brisées par des doutes, des désamours qui conduisent à des souffrances. Le mot « mésamours » (dans le sens de mauvais amours) m’est venu au cours de ma lecture, tous les membres de cette famille se sont mal-aimés.
La trame de fond c’est  l’amour sous toutes ses formes. L’amour entre deux êtres, l’amour maternel ou paternel, ou celui d’un médecin et ses patients. Amour de la vie… ou amour pour la vie, pour toujours…"
 Ramette


Les thèmes abordés sont variés. Ils parlent des femmes, du deuil, de l'absence, de la jalousie, de la construction de soi, de l'amour, de la haine, de la lâcheté...
L'écriture générale du livre est à peu près le même pour toutes les parties. Franche. Sèche. Directe. Brutale. Elle représente très bien les personnages et leurs histoires. 
Le vocabulaire est choisi avec soin et recherché. C'est agréable à lire. 

Le titre quant à lui ne correspond pas tout à fait à l'idée qu'on peut se faire du livre. On pourrait s'attendre à une histoire dans le présent avec un enchainement de mensonges et de l'action. Or, ici nous sommes plus dans l'introspection, la douleur, des vies gâchées même ci les mensonges en sont très présent dans le livre on ne le ressent pas ainsi. On est dans la conséquence de mensonges et non le l'action de mentir."
Langue déliée

mercredi 1 juin 2016

Avis d'une lectrice /autrice sur la Spirale des mensonges

Quelle spirale!


Je viens de lire le livre de Louise Caron. Dans les méandres d'une histoire familiale, entre Paris, Bréhat (mais bordel qu'est ce qu'elles ont toutes avec Bréhat?!), et les Cévennes (Jo ;) ). Un peu comme si on avait des albums photos, une cam et un paquet de lettres. Sauf que non, en fait!

Des personnages dessinés sans concessions. Eleonore arpente des rues et sa vie, d'un même pas d'un bout à l'autre de ses journées, rythmées de rencontres et de divagations. Des divagations, sous forme d'une conversation entre plusieurs vies, celle de maintenant, d'hier, celle que l'on aurait pu rêver, celle avortée, recroquevillée, des vies d'ici, et d'ailleurs. Des vies qui discutent entre elles, d'une journée à l'autre, et pour finir par se rassembler à la fin. Un roman qui se lit d'une traite, afin, de reconstituer l'histoire de toutes ces vies.

Les Days  sur Amazon